Produits rgionaux
Partager
 
 
Terroir
Gastronomie
Produits rgionaux
Restez connectés !

Retrouvez Hauteluce sur Facebook en suivant nos pages :
Office de Tourisme & Ecomusée

Produits rgionaux

agandir - beaufort-prince-gruyres-fromage-montagne

Le Beaufort :

Aussi appelé le Prince des Gruyère, ce fromage est le fruit d’un terroir, de races de vaches exclusives (Tarine et Abondance) et du savoir faire des montagnards. Il constitue, à lui seul, une partie du patrimoine vivant de la Savoie.
Le Beaufort est un fromage à pâte pressée cuite, sa qualité de fabrication ainsi que son goût incomparable lui permette d’afficher l’Appellation d'Origine Protégée (AOP) - transcription européenne de l'AOC depuis 1968
 

Les fleurs et herbes de nos alpages lui confèrent une saveur unique qui le rend irremplaçable sur le plateau de fromage ou dans les plats.
agandir - fabrication-beaufort-artisanale-presure-caill

Le saviez vous ?
Une meule de Beaufort pèse environ 40 kg.
Il faut environ 10 kg lait pour fabriquer 1 kg de Beaufort.
La façon la plus simple de différencier une meule de Beaufort d’une meule de Comté est de regarder le talon, le premier est concave alors que le second est convexe.
 
En savoir plus sur le Beaufort.
Pour découvrir des recettes à base de Beaufort.

Le sérac :

Ce fromage méconnu mais que l’on trouve à la vente dans les coopératives est élaboré avec le petit-lait qui reste après avoir fabriqué le Beaufort. Il ne nécessite aucun affinage et se mange frais (assaisonné à votre goût avec du sel et du poivre) simplement avec du bon pain.
Une recette simple, savoureuse et originale consiste à faire dorer une belle tranche de sérac dans une poêle avec filet d’huile d’olive et des échalotes émincées. Assaisonné à votre goût (sel, poivre, piment d’Espelette…) et servir chaud ou tiède accompagné d’une belle salade.
agandir - pormonier-diot-saucisse-savoie-montagne-beaufortain

Les pormoniers :

Cette saucisse locale, au goût unique, est fabriquée à base de lard, de choux, de feuilles de blette et d’herbes (avec quelques variantes d’un village à l’autre). Elle se déguste, en plat d’hiver, accompagnée de la traditionnelle polenta, de pommes terres à l’eau ou d’un gratin de crozets (pattes savoyardes en formes de petits carrés plats, au sarrasin ou nature)…
Le pormonier se fait simplement cuire dans une eau frémissante durant 20 à 30 minutes suivant sa taille.
 
Des concours de fabrications de pormoniers sont organisés chaque année dans les villages du Beaufortain. Vous pouvez trouver ce produit en vente chez de nombreux commerçants.

Le Grataron du Beaufortain :

Il s’agit d’un petit fromage de chèvre à pâte semi pressée. Bien moins connu que son illustre aîné le Beaufort, ce petit fromage est malgré tout très apprécié des habitants du Beaufortain. Sa pâte souple et onctueuse lui donne un goût délicat et original, ni trop fort, ni trop fade. Il devrait figurer sur tous les bons plateaux de fromage. A déguster sans modération sur une belle tranche de pain, il se suffit à lui-même !
 
Vous pouvez vous procurer des Gratarons directement dans les fermes du Beaufortain ou chez de nombreux commerçants.
 
Le saviez vous ?
Le grataron est aussi appelé Graitairon dans certains villages.

La viande du Beaufortain :

Les vaches, Tarine et Abondance, du Beaufortain sont à l’origine des races connues pour leur lait et le Beaufort que l’on fabrique avec. Mais, depuis quelques années, vous pouvez également apprécier la qualité de leur viande vendue chez tous les bons bouchers, traiteurs, magasins de produits locaux et d’alimentation du Beaufortain…
Pour en savoir plus vous pouvez contacter directement la SICA « Viande du Beaufortain » au 04.79.38.70.88
 
Le saviez vous ?
La viande du Beaufortain présente une couleur plus sombre que les viandes bovines « classiques », il s’agit là d’un gage de qualité sans aucun rapport avec la fraîcheur du produit.


Le Génépi :

C'est une petite plante, de la famille des armoises, qui pousse en altitude dans des secteurs très difficiles d'accès, qui donne son nom à cette célèbre liqueur des montagnes. Il en existe beaucoup de variétés et de couleurs différentes (noir, jaune, blanc...) mais seuls certaines sont utilisées pour la fabrication du fameux breuvage. Cette dernière repose sur un simple principe de macération des brins dans l'alcool et sur une règle mathématique (à adapter en fonction des goûts de chacun) : 40 brins, 40 morceaux de sucre, dans de l'alcool à 40° pendant environ 40 jours.
Attention :
La cueillette du génépi est soumise à réglementation. Pour en savoir plus renseignez-vous auprès de la Mairie
Ce digestif est à consommer avec modération.
CONTACTS | MENTIONS LGALES | PRESSE
WEBCAMS PHOTOS VIDOS PLAN BROCHURES