Recettes locales
Partager
 
 
Terroir
Gastronomie
Recettes locales
Restez connectés !

Retrouvez Hauteluce sur Facebook en suivant nos pages :
Office de Tourisme & Ecomusée

Recettes locales

Comme souvent dans les cuisines rurales (campagnardes et montagnardes), il n’existe pas réellement de dosages précis pour chaque ingrédient dans les recettes décrites ci-dessous, nous vous laissons donc faire vos propres expériences !
agandir - recette-farcon-hauteluce-beaufortain

Le Farçon d’Hauteluce :

Faire cuire des pommes de terre à l’eau. Les écraser grossièrement à la fourchette ou au presse purée. Incorporer les raisins secs (ou les figues, voire les pruneaux selon les goûts), les œufs et la farine. Faire dorer le mélange des deux côtés dans une grande poêle. Servir chaud accompagné de lard et de viande fumée ou simplement d’une salade verte.

A l’époque les habitants du Beaufortain mangeaient ce plat lors du travail dans les champs car il est consistant  et préparé à base d’ingrédients simples et peu coûteux. La cuisson étant longue, il permettait également à la maitresse de maison de se rendre à la messe au village le dimanche matin. Des myrtilles séchées (et des pommes) remplaçaient les fruits secs (raisins, figues ou pruneaux)  car on les trouvait plus facilement sur place et étaient souvent plus onéreux.
 
agandir - moule-rabolire-farcon-hauteluce-beaufortain Il existe de nombreuses variantes du farçon puisque chaque village, chaque hameau, voir chaque famille garde jalousement sa propre recette et revendique son authenticité. Le farçon des pauvres, par exemple, se prépare avec des pommes de terre râpées crues, auxquelles on rajoute des œufs et de la farine (compter 1 œuf pour 1 grosse pomme de terre). La cuisson s’effectue ensuite à feu moyen dans une poêle.
 

Le Farcement (plus courant en Val d'Arly):

Les photos ci-dessus et ci-contre représentent un farcement. Pour cette succulente recette, à l'instar du farçon, les pommes de terre ne seront pas écrasées mais râpées crues finement puis placées dans le moule à farcement (appelé la rabolire) préalablement chemisé de lard. Ensuite la préparation cuira au minimum 4h à feu doux dans une casserole au bain marie.

Ces plats, roboratifs et conviviaux, se mangent chauds, accompagnés d'un bon morceau de lard, de diots et de pormoniers.
Ce sont des recettes montagnardes qui vous permettront de reprendre des forces après une bonne journée de ski ou de marche.

Les gourres :

La recette est quasiment la même que celle du farçon d’Hauteluce décrite ci-dessus. Il faut juste prévoir de rajouter un peu plus de farine afin que la pâte obtenue soit plus compacte. Préparer ensuite des boulettes à la main et les faire cuire dans un bouillon de poule (ou autre).
 

La salade de cœurs de chardons :

Préparer les cœurs de chardons comme si vous prépariez des cœurs d’artichauts (pelés et cuits à l’eau). Les assaisonner avec une bonne vinaigrette et le tour est joué. Une recette facile, originale et succulente, mais encore faut il trouver des endroits où poussent des chardons !
CONTACTS | MENTIONS LÉGALES | PRESSE
WEBCAMS PHOTOS VIDÉOS PLAN BROCHURES